Lettre envoyée par la délégation IDF à P. Bloche, adjoint à la Mairie de Paris – mars 2020

Monsieur l’Adjoint à la Maire,

Le SYNAVI (Syndicat National des Arts Vivants) et sa délégation Ile de France est saisi par plusieurs de ses membres au sujet de l‘annulation des TAP et des Ateliers Bleus dans les écoles parisiennes, suite à l’épidémie de Covid 19.

Les compagnies, les équipes artistiques, les artistes concernés agissent dans le cadre du Marché Public qu’ils se sont vus attribuer par la Mairie de Paris. Ils souhaiteraient connaître les dispositions qui seront prises pour le règlement de leurs prestations.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’ensemble des équipes concernées sont souvent de petites structures qui subissent de plein fouet la crise provoquée par l’arrêt de toutes les activités du spectacle vivant : annulation des contrats, des représentations, des résidences, des répétitions, des activités connexes, des ateliers, des cours, des TAP etc.

Le SYNAVI en appelle à la responsabilité des lieux d’accueil, de diffusion et des collectivités locales pour qu’ils assurent leurs engagements auprès des artistes et des intervenants artistiques.

Dans le cas des TAP et des Ateliers Bleus, nous demandons à la Mairie de Paris d’honorer dans leur totalité le paiement des séances annulées durant tout le temps que durera la fermeture des écoles.

Sachant l’intérêt que vous portez pour la culture, l’éducation en général et l’éducation artistique et culturelle en particulier, nous ne doutons pas de l’attention que vous porterez à notre demande.

Nous vous en remercions par avance.

Veuillez croire, Monsieur l’Adjoint à la Maire, en l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

La délégation Île de France

Delphine Lalizout Présidente du SYNAVI IdF

Michel Alban au Conseil National et Emmanuel Landier Délégué IdF

Adhérer au Synavi

Adhérer, c’est faire entendre votre voix et permettre au SYNAVI de poursuivre ses actions pour la défense de la création indépendante.

Près de 500 structures étaient adhérentes fin 2022 et ce chiffre est en constante augmentation depuis. En ce début 2024, nous marquons la fin de l’année de mesure de représentativité qui va définir notre influence sur les 4 années à venir. Soyons toujours plus nombreux.ses pour défendre le secteur indépendant du spectacle vivant ; rejoignez-nous !