Négociation annexes 8 et 10 : Pour que l’accord négocié soit appliqué !

Dans le cadre de la négociation de l’assurance chômage dans lequel s’inscrit le régime spécifique d’indemnisation des artistes et techniciens du spectacle, un accord a été signé à l’unanimité entre les organisations représentatives des professions de la production cinématographique, de l’audiovisuel et du spectacle vivant le 27 octobre. 

Celui-ci repose sur un maintien des dispositions de l’accord de 2016 et intègre de véritable avancées visant à la fois la maîtrise des dépenses et la prise en charge des salarié.es intermittent.es par l’assurance chômage (formation professionnelle, congé paternité, arrêts maladies…). L’accord insiste par ailleurs sur l’organisation d’un agenda social permettant aux partenaires de travailler à la structuration et à la sécurisation de l’emploi. Le renforcement du dispositif FONPEPS y est ainsi intégré, tout comme les mesures en matière de travail illégal. 

Le SYNAVI salue les avancées contenues dans cet accord. 

En tant qu’employeur du spectacle vivant, nous affirmons avec fermeté notre attachement à la préservation des droits sociaux des salarié.es, qu’ils et elles soient intermittent.es ou permanent.es. 

Conscient des enjeux budgétaires et des réalités du secteur, le SYNAVI soutient les mobilisations d’intermittentes et intermittents du spectacle qui appellent à l’application de cet accord.

Adhérer au Synavi

Adhérer, c’est faire entendre votre voix et permettre au SYNAVI de poursuivre ses actions pour la défense de la création indépendante.

Près de 500 structures étaient adhérentes fin 2022 et ce chiffre est en constante augmentation depuis. En ce début 2024, nous marquons la fin de l’année de mesure de représentativité qui va définir notre influence sur les 4 années à venir. Soyons toujours plus nombreux.ses pour défendre le secteur indépendant du spectacle vivant ; rejoignez-nous !