Non, nous ne sommes pas fiers.

Appel à la mobilisation contre l’entrée en vigueur de la loi immigration et contre les violences systémiques.

Mise à jour au 30/01/2024

Le SYNAVI est signataire de l’Appel des 201 contre la loi immigration : un appel à marcher le dimanche 21 janvier dans toute la France pour demander au Président de la République de ne pas promulguer la loi immigration. 

La loi relative à l’immigration, issue de la commission mixte paritaire, adoptée à l’Assemblée nationale et au Sénat le 19 décembre et l’intervention du Président de la République qui l’a suivie, cherchent à éteindre les phares de l’universalisme et de l’hospitalité, valeurs que les équipes artistiques nourrissent et enrichissent au quotidien. 

Communiqué du 22 décembre 2023

La loi relative à l’immigration, issue de la commission mixte paritaire, adoptée à l’Assemblée Nationale et au Sénat le 19 décembre et l’intervention du Président de la République qui l’a suivie, cherchent à éteindre les phares de l’universalisme et de l’hospitalité, valeurs que les équipes artistiques nourrissent et enrichissement au quotidien. 

Non, nous ne sommes pas fiers. 

Nous, équipes artistiques – artistes, administratrices, administrateurs, techniciennes et techniciens, des compagnies et des lieux indépendants, sommes en colère, indigné.es des entraves à l’accueil et à la diversité culturelle que cette loi contient. L’introduction d’une préférence nationale et d’une conditionnalité dans le droit du sol fissurent le pacte républicain. 

Et non, nous ne passerons pas à autre chose. 

La coopération, le travail avec des artistes étrangers est une pratique régulière des compagnies et des lieux. Les équipes artistiques travaillent pour que chaque personne ait accès aux droits culturels, dispose et choisisse des références pour penser et agir, pour qu’iels puissent éprouver l’altérité. 

Mais ne nous trompons pas, il n’y a pas de violence qu’avec des armes, il y a des situations de violences. 1

Non, nous ne sommes pas fiers. 

Nous sommes révolté.es des amalgames et des sous-entendus qu’introduit la parole présidentielle à l’encontre des femmes victimes de violence. Car il s’agit bien d’un même mécanisme de domination, d’un même mépris, d’un même geste qui balaye le réel des violences, des humiliations et des oppressions que subissent les demandeurs d’asile, les parents et enfants d’immigré.es né.es en France ou y vivant depuis des années et les femmes victimes de violence sexiste et sexuelle. 

Le SYNAVI appelle les compagnies et les lieux à se mobiliser et à résister à ces nouvelles attaques aux valeurs de la République, à continuer à dénoncer les violences et les dominations, à prendre la parole, à faire œuvre de solidarité. 

Le SYNAVI se joint aux autres organisations représentatives et appelle à une mobilisation massive contre l’entrée en vigueur de cette loi.

1 Discours de l’Abbé Pierre, La voix des sans voix, 22 janvier 2017

Adhérer au Synavi

Adhérer, c’est faire entendre votre voix et permettre au SYNAVI de poursuivre ses actions pour la défense de la création indépendante.

Près de 500 structures étaient adhérentes fin 2022 et ce chiffre est en constante augmentation depuis. En ce début 2024, nous marquons la fin de l’année de mesure de représentativité qui va définir notre influence sur les 4 années à venir. Soyons toujours plus nombreux.ses pour défendre le secteur indépendant du spectacle vivant ; rejoignez-nous !