Les BIS : les 17 & 18 janvier, Rencontrons-nous & Faisons entendre nos voix ! 

Le SYNAVI sera présent aux Biennales Internationales du Spectacle à Nantes. 

Notre stand est le numéro 17. Nous vous y donnons RDV le mercredi 17/01 pour un temps d’apéritif et d’échange ! Venez nombreux.ses ! 

  • Les Ateliers que nous organisons : Pensez à vous inscrire les places sont limitées ! 

Les inscriptions ouvrent le 15/01.

La parole des compagnies   ! Le soulèvement des compagnies 

Jeudi 18/01 à 14h15, Salle N 

Au travers de la restitution de la tournée du soulèvement des compagnies – 16 étapes, 10 régions et près de 300 équipes artistiques rencontrées – nous débattrons de la place des compagnies dans les politiques publiques du spectacle vivant. 

Quelle est la parole des compagnies ? 

Quels sont les enjeux et les préoccupations de terrain ? 

Quel paysage du spectacle vivant dessine cette tournée ? 

La compagnie comme modèle

Jeudi 18/01 à 15h15, Salle N 

Le SYNAVI a mené une enquête « production, diffusion, infusion » qui a dessiné un contre-récit du service public de la culture. Coopération entre des parties prenantes multiples au service de la création artistique et de l’exercice des droits cultuels, maillon invisible du développement territorial, garantie d’indépendance, le modèle de la compagnie a de la valeur. Nous en débattrons ! 

  • Les ateliers et forums en présence du SYNAVI 

Le recrutement dans les métiers de l’accompagnement du spectacle vivant – Enjeux, mutations et perspectives 

Mercredi 17/01 à 14h, Salle LU atelier 1 

LAPAS œuvre à la valorisation et à l’attractivité des métiers de l’accompagnement dans le spectacle vivant. Devant les difficultés de recrutement dans la filière, nous interrogeons la formation, la transmission ou encore les conditions de travail. De nombreuses initiatives voient le jour. Nous en présenterons quelques-unes pour nourrir les échanges sur les solutions possibles à mettre en œuvre. 

  • Anne Delmotte – adhérente LAPAS, gérante et directrice de production Filage – Coopérative d’accompagnement des acteur·trices, artistiques et culturel·les 
  • Claire Serre-Combe –  secrétaire générale adjointe SYNPTAC-CGT 
  • Claire Moreau – Déléguée générale SYNAVI 
  • Thierry Teboul – directeur général AFDAS 

Produire et diffuser différemment en temps de crise financière

Jeudi 18/01 à 11h, Salle 1 

Lors de la crise sanitaire, des collectifs de professionnel.les du spectacle et des lieux de diffusion ont cherché à maintenir la création culturelle, la rencontre des publics et le salariat des professionnel.les du spectacle. Pensés dans l’urgence, les dispositifs solidaires montrent encore aujourd’hui toute leur pertinence comme laboratoire d’expérimentation, en creusant et créant d’autres chemins de production et diffusion sur le territoire. 

Ces initiatives sont de véritables vecteurs de rencontre entre les artistes et le public des territoires ruraux ou urbains. 

Aujourd’hui la crise sociale et culturelle post-covid est toujours là… et pourtant ces alternatives de production et de diffusion peinent à se développer ou à perdurer, faute d’être valorisées dans le cadre de la politique culturelle du Ministère, comme des collectivités territoriales. Les témoignages de différent.e.s intervenants vont nous permettre de revenir sur les plus-values culturelles, territoriales et sociales que ces initiatives citoyennes et artistiques engendrent et d’interroger leur place dans le paysage culturel et artistique actuel et à venir. 

Débat organisé par Ouvrir l’Horizon et les Paniers artistique et solidaire culturels 

Le Festival Off Avignon est-il un symptôme de la crise de la diffusion du spectacle vivant en France ?

Jeudi 18/01 à 14H15,  Cité des Congrès – Salle 300 

À l’heure où le « mieux produire mieux diffuser » apparait comme le crédo de l’avenir de la filière, le nombre de spectacles à l’affiche du festival Off Avignon augmente chaque année. D’où vient cette inflation ? Faut-il interroger en profondeur les politiques culturelles de ces 30 dernières années ? Quel rôle régulateur pour l’État ? Quelles capacités de résilience pour l’ensemble du secteur ?

Adhérer au Synavi

Adhérer, c’est faire entendre votre voix et permettre au SYNAVI de poursuivre ses actions pour la défense de la création indépendante.

Près de 500 structures étaient adhérentes fin 2022 et ce chiffre est en constante augmentation depuis. En ce début 2024, nous marquons la fin de l’année de mesure de représentativité qui va définir notre influence sur les 4 années à venir. Soyons toujours plus nombreux.ses pour défendre le secteur indépendant du spectacle vivant ; rejoignez-nous !