Les 13 et 14 avril 2013, le SYNAVI – Syndicat National des Arts Vivants – a tenu son Assemblée Générale à Orléans, ville qui fut le cadre en 2003 de l’acte fondateur du SYNAVI.

À la mesure de l’événement, la délégation du Centre a réservé un accueil exceptionnel aux quelques 50 délégués, venus d’Alsace, Basse-Normandie, Bretagne, Ile de France, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays de La Loire, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, et pour la première fois de Lorraine.

L’assemblée a réaffirmé sa fidélité aux valeurs portées par notre syndicat. Elle a renouvelé son engagement en faveur d’une autre économie de l’art et de la culture et pour une société de partage et de solidarité.

Télécharger le communiqué publié suite à l'AG "Le SYNAVI rassemble ses forces et affirme sa maturité"

 

Cette affirmation de maturité et de cohésion a été nourrie du précieux concours des organisations amies : l’UFISC, au premier chef, mais aussi Actes If, Opale-CNAR Culture, la Fédération des Arts de la Rue de la région Centre et le syndicat Chorégraphes Associés.

La présentation du rapport d’activités a mis en évidence le chemin parcouru depuis 10 ans, notamment concernant la structuration collégiale du syndicat, sa représentation désormais admise dans les instances sociales du secteur et le suivi des chantiers politiques. Le SYNAVI est devenu une organisation incontournable avec laquelle il faut compter. Aujourd'hui c'est une parole forte, pertinente et innovante que nous faisons entendre, qui peut déranger l’ordre culturel établi.

L’assemblée a fait le point et débattu des positionnements à tenir dans les négociations paritaires en cours (Conventions Collectives, Négociation annuelle sur les salaires), dans le respect de la pluralité des délégués présents.

La Plate-forme de propositions et de revendications du SYNAVI publiée en 2012 a été réaffirmée par l’assemblée qui a avalisé les orientations et les modalités d’actions pour les deux années à venir et envisagé les prochaines échéances : la loi d’orientation sur la création, loi de décentralisation, loi sur l’Economie Sociale et Solidaire.