L’Assemblée Générale centralisée des 25 et 26 juin prochains va élire directement les nouveaux membres du CN, pour 2 ans. Les candidatures sont dès à présent ouvertes. 16 sièges peuvent être pourvus.

 

Le Conseil National est l’organe de gouvernance central du syndicat

Le CN est l’instance décisionnaire du SYNAVI ; c’est en son sein que les orientations politiques ou les actions sont décidées. Il est composé de représentant.e.s des adhérents – structures ayant pour activité principale la création –  élu.e.s par les adhérents durant l’Assemblée Générale centralisée.

Ces élu.e.s en direct siègent au côté avec des délégué·e·s régionaux·ales, élu.e.s en région, par les adhérents, tous les 2 ans. Le Conseil National est animé par la secrétaire générale du SYNAVI.

Ainsi, ce sont les structures de créations adhérentes au syndicat qui décident des orientations à prendre pour défendre le tiers secteur de la création.

 

Quelles sont les autres instances du SYNAVI ?

Les instances formelles du syndicat national sont l’Assemblée Générale des adhérents et le Conseil National. 

Un Bureau Exécutif réunissant les vice-président.e.s, trésorier.e.s et la présidence est élu par le Conseil National en son sein : il est chargé de mettre en application les décisions du CN et de faire face aux urgences, aux côtés de l’équipe salariée.

A l’heure actuelle, il existe par 9 délégations régionales du SYNAVI : Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Pays-de-Loire, Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Elles sont juridiquement autonomes par rapport au SYNAVI national. Elles agissent au plus près des adhérents sur leur territoire.

Le Conseil National décide de la création de groupes de travail qui portent sur les axes d’actions décidés par l’Assemblée Générale. Ils sont chacun menés par un.e vice président.e ou référent.e. Ces groupes de travail sont ouverts aux adhérents, au-delà du CN. Celui-ci mandate également des personnes pour représenter le SYNAVI, sièger dans les instances du secteur et dans les organisations partenaires (FSICPA, UFISC).

 

 

Quelle est la fréquence des réunions de CN ? Quels outils de travails ?

Le CN se réunit en temps normal à Paris environ tous les 2 mois, entre septembre et juin. Depuis la crise sanitaire, ses réunions sont devenues mensuelles et se tiennent en visioconférence.

Hors de ces temps de réunion, une liste de discussion permet de faire circuler les informations, d’initier des questions ou débats, et pour les urgences, de formaliser des décisions par vote à distance.

Les groupes de travail travaillent généralement à distance par le biais de visioconférences.

 

Quelle implication demande la participation au CN du SYNAVI ?

Pour les élus du CN ne disposant pas d’un mandat spécifique de représentation dans une instance tierce :

  • La présence aux réunions de CN est demandée à chaque fois que possible ; 
  • Le suivi des informations et des sujets en débats, à distance, au moins sur le(s) sujet(s) sur le(s)quel(s) vous avez choisi de vous impliquer ; 
  • Une implication personnelle pour pouvoir rendre compte du travail collectif porté par le CN.

L’implication minimum suppose de suivre et de participer aux échanges sur la liste CN lorsqu’il y a débat, qui permet de construire une parole collective sur les sujets d’actualité.

 

Que puis-je apporter au CN ?

Des compétences, des temps de partage d’avis, vos analyses et témoignages de terrain.

Le CN regroupe des artistes et administratrices.teurs, chargé.e.es de production... de compagnies et de lieux, issus de toutes les disciplines artistiques pratiquées par les adhérents. Il est bien entendu ouvert à tout profil professionnel. L’expertise professionnelle des membres du CN est indispensable pour construire une ligne d’action politique pertinente en relation avec les réalités des structures de création.

 

Qu’est-ce que ça m’apporte ?

La participation au CN est avant tout un acte militant, permettant d’agir, d’être actif.ve pour défendre des valeurs, des outils de travail, une certaine conception du monde, de la création et de l’organisation des équipes artistiques. Être élu.e permet également d’avoir une excellente connaissance de son environnement professionnel et d’enrichir sa pratique professionnelle en nourrissant la dimension artistique d’une lecture technique, juridique, sociétale, et politique.

 

Est-ce que ça coûte de l’argent ?

Les élu.e.s sont bénévoles. Les frais de repas, transport et hébergement qu’ils.elles engagent pour le syndicat sont pris en charge, dans les conditions prévues par le règlement intérieur.

 

Que dois-je faire pour postuler ?

Présenter votre candidature durant l’AG. Pour se faire : présenter (oralement ou par écrit) la structure adhérente que vous représentez, votre profil ou histoire professionnel.le, ce que vous souhaitez défendre au sein du syndicat, ou les thématiques sur lesquelles vous souhaitez intervenir.

 

De quels moyens financiers et humains disposent le syndicat, au quotidien ?

70% de ses ressources sont issues des cotisations des membres. Le SYNAVI est une structure modeste, son budget annuel est de 150 000 €. Il dispose de 2 salariées à temps plein, une secrétaire générale et une chargée d’administration, ainsi que d’une chargée de communication à temps partiel. Une salariée à temps partagé travaille par ailleurs au Synavi Occitanie un jour par semaine.​​

 

A qui puis-je demander des informations complémentaires ?

contact@synavi.org et 04 78 39 47 17.

Margaux ou Muriel vous mettront en lien avec un.e élu.e qui pourra témoigner de son vécu au CN.