Le SYNAVI tient à affirmer son soutien aux salariés de SNARK, dans leur lutte pour la reconnaissance de leurs droits à l'assurance chômage dans le cadre de l'annexe X.

Télécharger le communiqué du 6 mai 2015 en pdf : Communiqué Synavi artiste intervenant 06-05-15


Le cas de SNARK n'est pas isolé et sur l'ensemble du territoire de nombreux artistes et compagnies sont menacés. En effet, les compagnies et les bureaux de productions, employeurs d'artistes, interviennent dans tous les secteurs de la société, contribuent quotidiennement à la découverte des pratiques artistiques et participent ainsi directement à la démocratisation culturelle, mission prioritaire d'un service public de la culture.

L’Etat, les collectivités territoriales, les Scènes Nationales, les CDN sont souvent les commanditaires de ces actions, et tous affirment qu’elles doivent être confiées à des artistes professionnels.

Paradoxalement, depuis des années, les artistes engagés pour répondre à ces demandes sont menacés dans leurs droits sociaux : en requalifiant les contrats d'intermittents au régime général, Pôle Emploi précarise en premier lieu les salariés et met en doute l'intégrité de la démarche de leurs employeurs.

Le SYNAVI réaffirme que Pôle Emploi n'est pas compétent pour définir ce qui fait partie du travail de l'artiste.
Ce métier doit se définir dans ses dimensions de RECHERCHE, RESIDENCE, CREATION ET TRANSMISSION.
Le SYNAVI exige que Pôle Emploi prenne en compte toutes ces composantes comme ouvrant des droits à l'assurance chômage dans le cadre de l'annexe X.

Le SYNAVI demande :
− l'arrêt immédiat des poursuites, recours et requalification de la part de Pôle Emploi ;

− la reconnaissance des artistes et techniciens dans la globalité des activités de leur métiers sur une période d'au moins deux ans pour permettre une meilleure visibilité sur leur parcours professionnel ;

− l'ouverture d'une concertation avec Pôle Emploi et les organisations professionnelles représentatives pour redéfinir la responsabilité pleine et entière de l'employeur dans la définition des activités dites connexes ;

− la modification de l’article L-7121-3 du code du travail afin de reconnaître toutes les composantes du métier de l'artiste-interprète et pas uniquement celles liées à une production.

Le SYNAVI s'engage pour défendre et faire reconnaître l'ensemble des activités des compagnies et structures de création dans le cadre d'une démarche globale de mission d'intérêt général, d'ancrage territorial et pour la défense des droits sociaux des artistes et techniciens du spectacle.