Politiques publiques

Vous trouverez dans cette rubrique les réactions et contributions du SYNAVI en lien avec les politiques publiques nationales, locales ou européennes.

Les informations éditées par des tiers (informations officielles, sectorielles, juridiques ou administratives) figurent dans la rubrique « Infos & Ressources ».

Le 19 Janvier 2021

Il y a un mois, le 15 décembre, à l’appel de nombreuses organisations syndicales, nous étions plusieurs dizaines de milliers - professionnel.le.s de la culture - mobilisé.e.s, place de la Bastille à Paris et partout en France, pour dénoncer la politique incohérente menée par le Gouvernement à l’encontre du secteur culturel.

 

Nous demandions de la visibilité, un plan massif de soutien à l’emploi et le maintien des droits sociaux pour l’ensemble des travailleurs du secteur.


Depuis, le Ministère et le Gouvernement nous promènent de quinzaine en quinzaine, d’une mesure de revoyure à l’autre, d’un protocole sanitaire à l’autre, sans jamais répondre à nos attentes. Depuis la mi-mars 2020, la quasi-totalité de nos activités sont à l’arrêt et la majorité des travailleurs et des travailleuses de la culture, artistes et techniciens et personnels administratifs sont dans l’impossibilité de travailler en raison des interdictions imposées au spectacle vivant, aux salles de cinéma et lieux d’expositions. Les festivals, les saisons, les événements n’ont pas eu lieu, pas plus que les actions d’éducation artistique et culturelle, que les interventions de formation ou de spectacle en entreprise, annulés ou reportés les uns après les autres.

Cette crise sera longue ! Nous l’avions annoncé en mars !


Le gouvernement va-t-il continuer à faire semblant de le découvrir toutes les semaines ?
Va-t-il laisser des milliers de compagnies et lieux intermédiaires disparaitre ?
Va-t-il laisser des dizaines de milliers de salarié.e.s n’avoir d’autres choix que de tomber dans la précarité ou renoncer à leur métier ?
Va-t-il laisser s’effondrer notre système de solidarité professionnelle qui garantit des droits sociaux aux travailleuses et travailleurs de nos secteurs, en particulier aux plus précaires ?
Va-t-il laisser disparaitre la diversité et la pluralité de la création et de l’action artistiques ?

Nous avons demandé le fléchage des aides sur un plan massif de soutien à l’emploi, nous attendons des réponses lisibles, claires et fermes !

 

Il est urgent :

• De soutenir les résidences, répétitions et toutes les actions qui peuvent se tenir en salle, comme dans l’espace public, à hauteur de ce qu’elles coûtent, c’est-à-dire la masse salariale au plateau et les frais de fonctionnement ;

• De soutenir tous les lieux intermédiaires et indépendants, les lieux de travail, de fabrique, les chapiteaux et lieux éphémères. Ils doivent être occupés massivement par des équipes artistiques au travail dans l’attente de pouvoir rencontrer le public ;

• De garantir les droits sociaux : la médecine du travail, la complémentaire santé, la formation professionnelle continue, les droits à sécurité sociale en cas de congé maternité ou maladie ;

• De prolonger l’année blanche pour l’assurance chômage des intermittent.e.s du spectacle ; de trouver des solutions pour les primo-entrants ou pour toutes les personnes non indemnisées ; de protéger les droits des auteurs et autrices.

Pour qu’aucune équipe artistique ne meure,
pour qu’aucun salarié ne reste au bord de la route,
il faut avant tout de la visibilité !

Le SYNAVI appelle à une remise à plat des politiques publiques, pour un changement de paradigme : seule une politique de la culture concertée, équitable, durable et solidaire nous sauvera du désastre.

Télécharger le communique - il y a urgence à voir loin