Etat

 appel de montreuil

Le texte de l'Appel de Montreuil

À l'attention : Le Président de la République, le Premier ministre

Nous, citoyennes et citoyens, habitants, artistes, professionnels des métiers du spectacle, des arts et de la culture, journalistes, historiens, enseignants, éducateurs, élus locaux, agents de la fonction publique territoriale et d’État, représentants de syndicats, d’organisations, d’associations,

Nous sommes aujourd’hui rassemblés pour réaffirmer que les arts, les patrimoines et la culture sont une cause nationale et citoyenne, et ne peuvent en conséquence être livrés à la seule marchandisation.

 

Les premières annonces du budget de la culture sont très alarmantes pour le secteur indépendant de la création. Les collectifs artistiques du spectacle vivant, compagnies professionnelles et lieux intermédiaires que nous représentons sont déjà extrêmement fragilisés par la fin des emplois aidés et un recul net des aides de certaines collectivités territoriales. Nous attendions de l’Etat une attention particulière pour pallier cette précarité, en cohérence avec les valeurs de répartition équitable des ressources que le gouvernement défend dans d’autres secteurs professionnels. Mais l’annonce du budget de l’Etat 2018 est une mauvaise nouvelle supplémentaire, avec le choix assumé d’augmenter les structures labellisées et de baisser les subventions aux autres entreprises culturelles, les équipes de création comme les lieux indépendants.