Urgence intermittent.e.s - Appel du collectif Culture en lutte et du SYNAVI Pays de la Loire - mars 2020

Lettre envoyée par la délégation IDF à P. Bloche, adjoint à la Mairie de Paris - mars 2020

Monsieur l'Adjoint à la Maire,

Le SYNAVI (Syndicat National des Arts Vivants) et sa délégation Ile de France est saisi par plusieurs de ses membres au sujet de l'annulation des TAP et des Ateliers Bleus dans les écoles parisiennes, suite à l'épidémie de Covid 19.

Les compagnies, les équipes artistiques, les artistes concernés agissent dans le cadre du Marché Public qu'ils se sont vus attribuer par la Mairie de Paris. Ils souhaiteraient connaître les dispositions qui seront prises pour le règlement de leurs prestations.

Vous n'êtes pas sans savoir que l'ensemble des équipes concernées sont souvent de petites structures qui subissent de plein fouet la crise provoquée par l'arrêt de toutes les activités du spectacle vivant : annulation des contrats, des représentations, des résidences, des répétitions, des activités connexes, des ateliers, des cours, des TAP etc.

Le SYNAVI en appelle à la responsabilité des lieux d'accueil, de diffusion et des collectivités locales pour qu'ils assurent leurs engagements auprès des artistes et des intervenants artistiques.

Dans le cas des TAP et des Ateliers Bleus, nous demandons à la Mairie de Paris d'honorer dans leur totalité le paiement des séances annulées durant tout le temps que durera la fermeture des écoles.

Sachant l'intérêt que vous portez pour la culture, l'éducation en général et l'éducation artistique et culturelle en particulier, nous ne doutons pas de l'attention que vous porterez à notre demande.

Nous vous en remercions par avance.

Veuillez croire, Monsieur l'Adjoint à la Maire, en l'assurance de nos sentiments les meilleurs.

La délégation Île de France

Delphine Lalizout Présidente du SYNAVI IdF

Michel Alban au Conseil National et Emmanuel Landier Délégué IdF

Mots-clés :

Covid 19 - Courrier de la DRAC Centre Val de Loire

Madame la Présidente, Madame la déléguée régionale,

Voici le retour que je suis en mesure de vous apporter au regard de votre sollicitation d'hier par courriel.

J'ai toute conscience des impacts catastrophiques de la crise sanitaire que nous traversons collectivement, également dans le domaine culturel; et pour ce qui concerne le domaine du spectacle vivant plus particulièrement pour les artistes et équipes artistiques qui restent souvent les plus fragiles et les plus impactés par cette situation inédite.

Il est évident que cette crise aura des conséquences à court, moyen et long terme qui sont à ce stade encore difficilement appréhendables.

Je vous affirme à cette occasion toute la solidarité de la Drac Centre – Val de Loire et de ses agents et sa mobilisation.

Le ministère de la culture a d'ores et déjà mis en place de manière rapide et articulée aux dispositifs généraux du gouvernement, deux plans de soutien : aux acteurs culturels et aux salariés sous le régime de l'intermittence ou sous contrats courts. Les services de ma direction tiendront bien entendu informés les acteurs en région de la traduction opérationnelle de ces différentes mesures.

Pour ce qui concerne la Drac Centre – Val de Loire nous nous employons à assurer la continuité du service rendu aux publics, y compris aux acteurs professionnels du spectacle vivant, et travaillons en ce moment même à mettre en œuvre le plus rapidement possible, des solutions pour assurer les versements des subventions aux bénéficiaires de nos différentes aides :

- Aides aux projets, aux résidences et aux structurations pour les équipes danse, théâtre

- Aides au fonctionnement des lieux, saisons et festivals

Nous nous attelons par ailleurs à trouver des solutions pour les soutiens qui restaient à programmer, notamment pour l'aide aux ensembles musicaux pour lesquels la commission régionale consultative d'experts des 18 et 19 mars a dû être annulée et pour la commission relative aux conventionnements théâtre.

Pour ce faire il nous faut néanmoins prendre en compte les contraintes internes et externes, toutes mes équipes sont actuellement au travail pour dégager les meilleures solutions possibles pour tous.

Il convient également de considérer au vu de la situation et son évolution que certains appels à initiatives et guichets d'aides du ministère de la culture mis en œuvre en Drac devront être le cas échéant adaptés pour pouvoir répondre au mieux à cette situation critique. Par ailleurs les services déconcentrés de l'Etat et les collectivités auront très certainement à se coordonner également en ce sens.

A ce stade je ne puis être plus précis, mais nous sommes bien entendu tous mobilisés pour soutenir au mieux les porteurs de projets, dans tous les domaines d'activités de compétence de ma direction. En ce sens je serai intéressé à connaître les résultats de la cellule de veille et d'observation organisée par le Synavi.

Demeurant à votre disposition

Cordialement à vous

Courrier de Fabrice Morio Drac Centre Val de Loire.

Saisissez votre texte ici...

Région IDF COVID-19 : soutien aux entreprises franciliennes

Chers tous,

L'Etat, Bpifrance et la Région Île-de-France se mobilisent fortement pour soutenir les entreprises franciliennes face à la baisse d'activité liée à l'épidémie du COVID-19.
Dans cette période, il est nécessaire pour chacun d'entre vous de disposer d'une information claire et de qualité.
C'est pourquoi je vous invite à accéder par ce lien à :
- L'ensemble des mesures d'urgence mises en place pour vous soutenir dans cette période compliquée ;
- L'ensemble des contacts téléphoniques des organismes chargés de vous aider à bénéficier de ces aides.
Ce document, reprenant l'ensemble des mesures, sera mis à jour régulièrement en fonction des évolutions apportées par les partenaires.

Je vous prie de croire à notre engagement de tous les instants à vos côtés,
Valérie Pécresse
Présidente de la Région Île-de-France
Alexandra Dublanche
Vice-présidente en charge du Développement économique et de l'Attractivité, de l'Agriculture et de la Ruralité.