Un incendie criminel a eu lieu au Comptoir de la Victorine à Marseille, où travaillent trois de nos adhérents en PACA. Les résidents prennent la parole suite à cet événement et ont organisé une réunion de crise le 27 février pour dénoncer les conditions de leur lieu de travail.

 

UN DRAME AUX LOURDES CONSEQUENCES...

Ce samedi 24 février en fin d’après-midi, le Comptoir de la Victorine a été la cible d’un incendie criminel. Malgré la présence d’une personne à l’intérieur des locaux lors du départ de feu, nous n’avons aucun blessé à déplorer, mais de très importants dégâts matériels.
Cet incendie criminel, c’est une certitude, va entraver de façon cruelle et pour un temps certain, les activités artistiques, culturelles et d’éducation populaire que nous, résidents du Comptoir de la Victorine, menons sur le quartier et au-delà, en direction d’habitants et en partenariat avec les acteurs du territoire. Il fragilisera également nos économies et nos équipes déjà en tension. Plus encore, les importants dégâts vont entraver les activités que de nombreux usagers du site – artistes, compagnies et associations culturelles - mènent au Comptoir, les privant d’espaces de travail, de services et d’accompagnement.


TROP DE TEMPS PERDU...

Cet incendie arrive 10 ans exactement après le rachat du Comptoir Toussaint-Victorine par La Ville de Marseille. Dix années pendant lesquelles nous n’avons eu de cesse d’interpeller la Ville, les collectivités locales, et les services de l’Etat afin qu’ils tiennent leur engagement pris formellement en décembre 2007 : réhabiliter le site afin que les résidents y développent en toute sécurité leurs activités en relation avec les habitants. Dix années d’immobilisme et de tergiversations durant lesquelles les responsables politiques qui se sont succédé, y compris de la même formation, n’ont eu d’autres projets pour le site que de se renvoyer la responsabilité de l’inaction.


DES AVANCEES TARDIVES ET INSUFFISANTES...

Notre persévérance a partiellement payé : une délibération du conseil municipal d’avril 2015, prévoyait enfin, dans le cadre d’une première tranche de travaux, « une réfection complète de la couverture des bâtiments, un remplacement de la passerelle, et une mise aux normes des locaux et des combles au regard de la réglementation en vigueur en matière de sécurité incendie ». Deux années plus tard, la toiture était révisée, la passerelle consolidée... Malheureusement, un « arbitrage budgétaire » a reporté la mise aux normes incendie de notre bâtiment à une date ultérieure !


IL NE FAUT PAS COMPATIR MAIS AGIR...

Une enquête est en cours qui devra déterminer les circonstances exactes du déclenchement de cet incendie qui fait suite à de nombreux départs de feux provoqués dans le quartier ces dernières semaines. Au-delà de la perte de notre outil de travail, ce tragique événement est symptomatique de la violence qui règne dans le quartier de Saint-Mauront. Une violence provoquée par l’abandon pur et simple par les pouvoirs publics de toute une partie du 3ème arrondissement de Marseille et de ses habitants. Il est urgent que le Comptoir soit remis en état et réhabilité au plus vite pour être utilisé dans tout son potentiel. Comme il est urgent que soit mise en œuvre une politique volontariste et coordonnée en matière d’équipements et de services sociaux et éducatifs, d’outils de prévention et de soutien conséquent aux acteurs de terrain.
Loin de nous abattre, la perte temporaire de notre outil de travail nous renforce dans notre conviction qu’une politique volontariste, sociale et solidaire est la seule issue pour répondre à la souffrance de notre quartier – et de bien d’autres. Elle nous conforte aussi dans notre volonté d’agir dans ce sens.
Monsieur le Maire, Madame la Préfète, Mesdames et Messieurs les élus de la Ville, du Département et de la Région, de la Métropole, tenez enfin vos engagements. Coordonnez-vous et agissez sans attendre !


Les Pas Perdus – L’Art de Vivre - Les Têtes de l’Art – Smart – Le Grand Comptoir / Pour le Comptoir de la Victorine
Contact mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Contacts téléphonique : Les Têtes de l’Art et Smart : O670320075 / Les pas perdus : 06 14 20 41 03 / l’Art de Vivre : 06 84 33 94 74